Le parrain ou la marraine


les parentsLe parrain ou la marraine joue un rôle important, non seulement dans la démarche, mais aussi par la suite : il (ou elle) est déjà – ou deviendra – pour son ou sa filleul(e) un témoin inspirant de la foi chrétienne, en paroles et en actes.

Le jeune qui demande le baptême choisit son parrain ou sa marraine « à cause de son exemple, de ses qualités, et par amitié; [ce parrain ou cette marraine] est délégué(e) par la communauté chrétienne et agréé(e) par le prêtre » (RICA, no 46). On trouvera, au no 10 du RICA, les conditions auxquelles doit répondre une personne pour être choisie comme parrain ou marraine.

Au cours du cheminement du jeune, le parrain ou la marraine jouera différents rôles : « [...] il accompagne le [jeune] le jour de l’appel décisif. Il montre amicalement au [jeune] comment vivre de l’Évangile dans sa vie privée et sociale, il l’aide dans ses doutes et inquiétudes, il lui apporte l’appui de son témoignage et veille à la croissance de sa vie baptismale. Choisi dès avant l’appel décisif, il exerce publiquement sa charge ce jour-là en rendant témoignage au sujet du [jeune], devant la communauté; son rôle reste important quand le [jeune] a reçu les sacrements et doit être aidé pour demeurer fidèle à son baptême. » (RICA, no 46)

Le jeune qui demande la confirmation peut choisir son parrain ou sa marraine de baptême, ou demander à une autre personne de devenir son parrain ou sa marraine de confirmation. Cette personne exercera les mêmes rôles que ceux décrits auparavant, en les adaptant tel que le proposent les célébrations liturgiques.



 

Office de catéchèse du Québec